Quel garnissage choisir pour votre zafu?

Dernière mise à jour : 31 oct.


Les différents matériaux de rembourrage


Il existe différentes matières utilisées pour garnir les coussins de méditation.

Il est parfois difficile de s'y retrouver tant l'offre est diversifiée.

La plupart du temps ils sont rembourrés avec du kapok ou avec de la balle de céréale (qu'elle soit de sarrasin, épeautre ou encore millet), plus rarement avec de la laine.

Chacun de ces rembourrages a ses propres propriétés, ses avantages et ses inconvénients.

Pas de stress, nous allons vous guider dans votre choix...


Rembourrage en laine de mouton

J'ai confectionné mes premiers zafus en les un rembourrant avec de la laine de mouton, j'étais ravie de pouvoir utiliser cette matière naturelle issue d'un circuit court (elle venait des moutons du grand-père d'Aurélien).

J'étais totalement en accord avec mes convictions.

Mais en utilisant régulièrement mon zafu je me suis rendue à l'évidence que ce n'était pas forcément la matière idéale pour la confection de coussins de méditation.

La laine est une matière vivante, elle offrait une assise plutôt dure et, au fil du temps, elle a eu tendance à se tasser, voir à feutrer. Le rebond, la souplesse du début ont malheureusement disparu.

Qui plus est, pour en avoir fait l'expérience, étant une matière vivante elle peut accueillir des petites bêtes au cours du temps, il faut donc traiter à partir d'huiles essentielles pour ne pas que celles-ci s'installent totalement.


Rembourrage en balle de céréales

La balle est issue du décorticage de certaines céréales, en d'autres termes c'est le déchet résiduel (la coque protectrice de la graine).


Le premier zafu que l'on m'a offert était garni de balle de sarrasin.

À cette époque nous habitions au bord de mer dans le Finistère, une région plutôt humide toute l'année (l'année 2022 qui se termine bientôt fait office d'exception à la règle!).

Au bout de quelques mois d'utilisation, j'ai vu des petites tâches apparaître sur le tissu du coussin : en ouvrant la housse de garnissage j'ai découvert que la balle de sarrasin commençait à moisir, elle réagissait très mal à l'humidité ambiante.

Récemment, j'en ai discuté avec une amie, professeur de yoga qui a notamment enseigné en Asie du sud et à Hong Kong, elle m'expliquait qu'elle aussi avait eu des problèmes de moisissures avec les zafus garnis avec de la balle (quelle qu'elle soit, au fil des ans, elle avait acheté plusieurs zafus garnis avec différents type de balle) et qu'elle avait donc fini par revenir au garnissage traditionnel pour ses coussins: le kapok, imputrescible et gardant tout son rebond.

Autre problème que j'ai pu remarquer en utilisant mon coussin de méditation, le tassement de la balle, et donc la perte de hauteur et de confort, j'ai commencé à avoir vraiment mal au niveau des lombaires car le coussin n'offrait pas assez de rebond dans l'assise. Il faut donc racheter, tous les ans environ, de quoi remplir son zafu ce qui, dans une vision à long terme, demande finalement plus d'argent.


L'avantage, car il y a quand même un avantage en achetant un zafu garni avec de la balle de céréale : son prix moins élevé.

Comme nous l'avons dit plus haut, la balle de céréale est le déchet résiduel de la graine, son coût d'achat pour les créateurs textile est moindre (voir nul si l'on se débrouille bien), d'où le fait que les zafus garnis en balle sont souvent moins chers.


LE MEILLEUR REMBOURRAGE DE VOTRE ZAFU : LE KAPOK

Après de nombreuses expérimentations avec différents types de rembourrage, nous nous sommes rendus à l'évidence que le meilleur garnissage pour un zafu de qualité, durable dans le temps était le rembourrage traditionnel: avec la fibre végétale naturelle du kapok. ​ Le kapok est un duvet végétal qui entoure les graines de certains arbres tropicaux de la famille des Bombacaceae.

Bien que cette fibre végétale puisse être tirée des fruits de plusieurs arbres, on l’extrait plus particulièrement des fruits du kapokier ou Ceiba pentandra.


Très légère, imperméable et imputrescible cette fibre ne nécessite pas de lavage.

Sa légèreté naturelle évite aux coutures d'être trop sollicitées dans le temps par un poids trop important du rembourrage, cela vous permettra également d'emmener votre zafu partout avec vous. ​ Contrairement à la balle de céréale, qui, au fil du temps, se casse et devient poussière avec le poids et la pression de notre assise (qu'il faut donc remplacer régulièrement) ou la laine ayant tendance a feutrer ou se tasser, le kapok gardera toujours son rebond d'origine.

Le kapok permet une assise agréable, souple, plus douce pour vos lombaires. ​ Autre avantage majeur, le kapok est imperméable et imputrescible, contrairement à la balle, qui, si elle est sujette à un univers trop humide peut moisir (et parfois donc tâcher le tissu), ou la laine, qui, parfois accueille quelques petites bêtes, le kapok était autrefois utilisé pour fabriquer les gilets de sauvetage sur les bateaux avant d'être remplacé par la mousse PE.

Il est également hypoallergénique.


Enfin le kapok permet une assise plus agréable, souple, plus douce pour vos lombaires.


Chez okhonoko , nous essayons chaque jour de faire concorder nos convictions, nos aspirations et notre activité créatrice, c'est pourquoi dans un souci de qualité et de durabilité nous vous proposons des zafus exclusivement garnis de manière traditionnelle et écologique : avec du kapok.

Bonne méditation, namasté. ​





4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout